Blogue

Articles de blogue
Le téléphone cellulaire au travail
17 Janvier 2017 à 11:00
Le téléphone cellulaire au travail
Description

De nos jours, posséder un téléphone cellulaire est pratiquement devenu la norme. Certains l’utilisent comme un outil pratique, d’autres en ont carrément besoin pour survivre si l’on se fie au nombre d’heures qu’ils passent les yeux rivés sur l’écran ! Gageons qu’en lisant ceci vous avez déjà des noms en tête et que ces personnes ont moins de 30 ans! 

On peut donc s’entendre pour dire que les dernières générations ont une relation avec la technologie bien différente de celle des générations précédentes. Ce qui, sur le marché du travail, provoque parfois des frictions entre les dirigeants plus âgés et la dernière génération de main-d’œuvre.

Gardons en tête le principe selon lequel vous êtes payé pour travailler et non pour pratiquer vos pouces à texter le plus vite possible ou encore à lire les statuts Facebook de tous vos amis. C’est donc dire que votre utilisation à des fins personnelles de votre téléphone cellulaire est ni plus ni moins que du vol de temps !

Il est sur mon bureau, mais je ne réponds pas, c’est seulement en cas d’urgence. L’école pourrait vous appeler parce que votre enfant s’est blessé, votre mère pourrait être transportée  à l’hôpital. Votre patron ne peut pas vous forcer à vous défaire de votre téléphone pendant toute votre journée de travail. «Comment ma famille pourra me joindre ?» Certainement qu’il le peut ! L’entreprise où vous travaillez doit sûrement avoir au moins un bon vieux téléphone fixe. Votre famille ou l’école peuvent donc vous rejoindre en cas d’urgence. Même si les appels personnels ne sont pas nécessairement les bienvenus au bureau, pour une urgence on peut faire une exception !

Sans oublier le petit tintement vous informant d’une notification quelconque. Vous ne faites que regarder quelques secondes pour vous assurer que ce n’est pas votre voisin qui vous annonce que votre demeure est en feu ! Ces quelques secondes sont pourtant une source de distraction qui vous fait perdre quelques minutes pendant lesquelles vous tentez de vous replonger dans votre travail.

J’ai peut-être une légère tendance à l’exagération... Mais si vous additionnez une simple minute pour chacune des notifications Facebook, LinkedIn, ou autre, en plus des textos du conjoint, de la sœur et des enfants, vous arriverez  à une somme assez impressionnante pour certains. Encore plus quand on pense que cette distraction peut être complètement éliminée simplement en laissant son téléphone cellulaire rangé au vestiaire.

Je ne donne ici que quelques exemples, mais dites-vous que plus les téléphones deviennent intelligents, plus les utilisateurs en sont dépendants, plus les problèmes sont nombreux et complexes dans les milieux de travail. Ce qui est certain, c’est que la problématique est très répandue, mais à des degrés différents. Certaines entreprises ont connu des problèmes tellement importants qu’ils ont pris des mesures allant jusqu’à totalement interdire le cellulaire sur les lieux de travail.

En conclusion, bien qu'il puisse causer des maux de têtes aux employeurs, le cellulaire demeure un outil pouvant être pratique lorsqu’utilisé à bon escient. Il suffit de déterminer la meilleure façon de l’utiliser... ou non.

Partagez sur